Si j’apprécie mon boulot, il y a une chose qui me dérange toujours : mes collègues et moi sommes des extraterrestres les uns pour les autres. Parce qu’ils ne comprennent pas ma logique. Ils trouvent dément ma faim constante d’expériences nouvelles. Je vois bien ce qu’ils en pensent, mais peu importe : il est hors de question de m’assagir. Je dois admettre que cette passion a une influence non négligeable sur mon compte en banque. Le mois dernier, par exemple, j’ai testé un vol en avion de chasse à Rennes. L’expérience fantastique mais qui, sur le plan financier, était conséquente. Mais à vrai dire, je n’ai pas le moindre regret ; le plaisir que j’ai connu là-haut valait à mes yeux un tel prix. Finalement, chacun a des priorités différentes, et toute tentative de communiquer avec mes collègues sur ce point est une perte de temps. L’abîme qui nous écarte est tout simplement trop grande. Mes collègues font le choix d’investir dans un téléviseur dernier cri, alors que moi, je recherche surtout des expériences originales. Dans ce monde ultra-matérialiste qui est le nôtre, ce choix peut a priori sembler vide de sense, voire grotesque. Mais si l’on est honnête avec soi-même, on s’aperçoit ce qu’il y a capital, en vérité. Pourquoi attachons-nous autant d’importance aux instruments au quotidien ?Est-ce qu’un téléphone ou un écran décident si une vie est bien remplie ? Ce sont de simples objets. Le plus important, c’est davantage ce que l’on porte en soi. L’être humain est plus important que ses possessions. Franchement, je préfère dépenser dans une expérience très courte mais remarquable, plutôt que dans un objet certes utile, mais qui ne me donne presque pas de sensations. A chacun ses choix. En tout cas, si vous appréciez comme moi les moments à nuls autres pareils, je vous invite à découvrir le vol en avion de chasse : faire 5 fois son poids durant certains figures, c’est vraiment une expérience à vivre ! Je vous mets en lien le site par lequel je suis passé, si l’aventure vous tente.Mon lien: baptême en avion de chasse