Il y a quelques temps, j’ai participé à un meeting sur les nouvelles technologies. Pour un féru de technologie tel que moi, c’est une aubaine : cela me permet de distinguer les tendances qui vont chambouler notre quotidien. Et celle qui m’a vraiment captivé à cette occasion, ce sont les véhicules autonomes. Les premiers véhicules sans chauffeur s’installent doucement. S’ils ne sont pour le moment qu’en phase de test, l’emballement dont font preuve l’industrie et des politiciens pour ces véhicules, nul doute qu’ils vont rapidement se déployer dès l’année prochaine à plus grande échelle. Le réseau routier s’apprête à vivre une révolution qui changera nos vies à jamais. Je dois reconnaître que il m’a fallu du temps pour être convaincu par cette technologie. J’aime trop conduire pour imaginer laisser ça à un autre. Mais ne plus avoir à conduire permet de se libérer du temps pour soi. Au volant, le conducteur sera sous peu cramponné à son smartphone. Et les gains que délivrent ces nouveaux véhicules sont énormes. Le gain de sécurité, tout d’abord. Un software ne s’énerve pas au volant, reste focalisé quoi qu’il arrive, a un meilleur temps de réaction qu’un être humain. Pour faire simple : le logiciel est la conductrice ultime, et va à l’évidence participer à rénover la sécurité routière. Les transports autonomes vont également avoir de nombreux autres avantages, parmi lesquels : fluidifier la circulation plus fluide ; livrer automatiquement des produits venant de l’épicerie ou du supermarché ; consommer moins… Je comprends mieux pourquoi tous les géants de l’industrie se sont lancés dedans. J’ai été ravi de colloque en ville. Je vous mets en passant un lien vers l’agence qui l’a mis sur pied : j’ai trouvé l’organisation carrée.Davantage d’information est disponible sur le site de l’agence de voyage de ce séminaire. Suivez le lien.