Il y a quelques jours, j’ai participé à un incentive en Islande au cours duquel mes collègues et moi avons longuement discuté des résultats du Brexit. Le triomphe des Brexiteurs a été un véritable tsunami économique dont on peine encore à l’heure actuelle à percevoir les conséquences de ce vote. Ce dont je suis persuadé, c’est que ceux qui se réjouissent de la “victoire” britannique ne comprennent absolument rien à la scène internationale. Cependant, en discutant avec certains de mes collègues que j’ai réalisé que beaucoup de gens sont apparemment passés à côté de ce qui s’était véritablement joué au cours de ce vote. Ils ont l’impression que Uni a été bercé par des promesses complètement irréalistes, et que ce sont les provinciaux arriérés qui sont les vrais instigateurs de ce fameux Brexit. Pourtant, il suffit de regarder les votes pour réaliser que ce n’est absolument pas ce qui s’est passé. De nombreux britanniques disposant d’un statut social ont fait l’éloge du Brexit par volonté de fermer les frontières. Les résultats révèlent que ce scrutin s’est jouée sur une question déterminante : l’immigration. Et ce n’est au final rien d’étonnant, car c’est ce sujet sur toutes les élections du monde occidental, des Etats-Unis : c’est ce débat qui fait le lit des partis d’extrême-droite en Europe. Les résultats montrent que comme toujours dans ce genre de cas, ce sont les citoyens les plus exposés au multiculturalisme qui ont été dans le camp du Bremain ; et que très logiquement, ce sont les moins exposés qui ont voté pour le repli sur soi. Depuis le vote, des tags prônant l’expulsion des polonais sont même apparus sur certaines vitrines. Ce n’est donc absolument pas un vote des élites versus peuple qui s’est déroulé, comme pas mal de médias l’ont laissé croire. Les anglais de toutes classes sociales ont décidé de vivre dans un monde fermé plutôt que de choisir le multiculturalisme. Ce n’est pas une fracture sociale qui a défini le le boutage hors d’Europe : c’est une vision du monde qui était dans la balance. pas mal de discussions un peu houleux lors de ce séjour, j’ai fortement apprécié cet incentive en Islande vraiment passionnant. D’ailleurs, je vous mets en lien l’agence qui : j’ai tout particulièrement été séduit par l’excentricité des animations, au point qu’elles nous ont même fait parfois oublier le vote de ces foutus rosbifs.Davantage d’information est disponible sur le site de l’agence de voyage de ce séminaire en Islande. Suivez le lien.