La révolution numérique a particulièrement marqué l’industrie du jeu vidéo, avec le développement de consoles de plus en plus connectées. Aujourd’hui, une connexion à internet est nécessaire pour faire pleinement l’expérience de la quasi-totalité de ces équipements. Qu’elles soient portables ou fixes, les consoles effectuent régulièrement des mises à jour de leurs contenus, collectent de l’information sur les habitudes des joueurs (les données recueillies sont analysées pour paramétrer et améliorer le jeu en continu) et permettent aux joueurs d’interagir en ligne, ce qui rend l’accès à internet primordial. Si les consoles utilisent internet pour enrichir l’expérience de l’utilisateur et lui proposer de multiples contenus supplémentaires, elles ne sont toutefois pas vraiment perçues par ce dernier comme un moyen d’accéder à internet. Toutes proposent un navigateur web, mais celui-ci est limité par l’ergonomie des manettes de jeu. Plus généralement, très peu de fonctions d’un ordinateur peuvent être utilisées via une console. L’accès à internet proposé par les consoles reste ainsi très spécialisé. Les consoles se distinguent néanmoins de moins en moins par leur catalogue de jeux. Avec des terminaux mobiles (smartphones et tablettes) qui s’apparentent de plus en plus à des consoles de jeux portables, la différenciation qui se faisait autrefois par les jeux proposés s’opère désormais davantage sur les contenus additionnels proposés (films, vidéos, musique, applications, médias, etc.). Ainsi les consoles donnent désormais accès à des applications tierces (comme Netflix, MyCanal, Youtube ou Allociné), à la manière des magasins d’applications proposés par les smartphones. Les consoles de jeux vidéo, désormais dotées de magasins d’applications, pourraient s’apparenter à des interfaces d’accès à internet.

Advertisements