Pour faciliter la mise en oeuvre des Agenda 21 sur la deputacion (311 villes), un réseau de villes, géré par la deputacion de Barcelone a été créé en 1997. Il aide les collectivités à réaliser un audit de leur territoire, préalable à la démarche. En dix ans plus de 100 audits environnementaux ont été initiés et le réseau compte plus de 200 municipalités prêtes à s’engager. Ce réseau se nomme « Xarxa de Ciutats i Pobles cap a la Sostenibilitat ». L’acte de constitution de ce réseau a eu lieu le 16 juillet 1997 à Manresa, où fut créée la Déclaration de Manresa, une déclinaison nationale de la Charte d’Aalborg. Le 15 septembre 2004, un protocole de coopération entre le Comité 21 et le réseau Xarxa a été signé, pour renforcer les échanges d’expériences entre les collectivités territoriales catalanes et françaises sur les Agenda 21 locaux. Revenons au début du 19ème siècle… Le district de Sant-Marti connaît alors un changement radical de son paysage économique. Jusqu’alors lieu de négoce de vin et de nourriture, la zone, à proximité du port et de la ligne de chemin de fer, fut très vite un emplacement idéal pour l’industrie. On assiste alors à l’explosion des fabriques de textiles puis à l’arrivée des industries métallurgique et automobile. Cette puissance économique oblige la ville à créer un nouveau quartier d’usines et d’habitats, appelé Poble Nou (nouveau village en Catalan). Des grandes opérations urbanistiques (infrastructures routières notamment) voient également le jour, modifiant l’affectation du sol jusqu’alors très agricole. Au début du 20ème siècle, le quartier compte 23 778 habitants. A partir du milieu des années 1960, le port et les zones industrielles de Barcelone connaissent une période de déclin industriel lié au départ des industries vers la banlieue de Barcelone. Les premières usines à partir seront « Motor Iberica » et « Ford » le 17 juillet 1965. Une Société anonyme d’entrepreneurs de la façade maritime (Rive, Sa) profite alors de cette crise pour projeter la construction sur le littoral d’un complexe de résidence de luxe, sans prêter attention au tissu social existant. Ce plan dut faire face à une très forte opposition sociale et intellectuelle, faisant émerger de nouvelles attentes démocratiques. Il finit par échouer. Source: séminaire Barcelone.

Advertisements