Le carhaisien Matthieu Le Faucheur, n’a pas été consulté par le comité départemental du tourisme du Morbihan, à l’origine de cette campagne de promotion touristique, pour apparaître sur l’affiche. “Poitou-Charentes, destination clé en main”, “L’esprit sud de la Bretagne à trois heures de Paris” : usagers du métro parisien, vous avez sûrement déjà remarqué ces affiches de promotion touristique de nos belles contrées. Mais que diriez-vous si, sans même avoir été prévenu, vous découvriez que votre portrait s’affiche en grand dans les couloirs de métro la capitale et sur les abribus pour promouvoir les atours d’un département de votre région ? C’est ce qui vient d’arriver au Carhaisien Matthieu Le Faucheur, rapporte le quotidien régional Le Télégramme. “Ils auraient pu me prévenir…” Ce dernier a eu la surprise d’apprendre par des amis qu’il figurait, costume du bagad [ensemble de musique traditionnelle bretonne] de Lann-Bihoué et cornemuse en main, sur l’une des quatre affiches de la campagne marketing réalisées par le comité départemental du tourisme du Morbihan. “Je n’ai été contacté par personne. Je ne sais même pas qui a lancé ça. Ils auraient pu me prévenir, réagit, embarrassé, l’intéressé, auprès du Télégramme. C’est bizarre de mettre une photo de moi tout seul. Au milieu du bagad pourquoi pas, mais là…” Une situation d’autant plus insolite que M. Le Faucheur ne fait plus partie du bagad de Lann-Bihoué depuis plus de trois ans, souligne le Télégramme. Le cliché utilisé daterait même de 2009. Agacé, ce héros malgré lui semble toutefois hésiter sur un éventuel recours en justice pour défendre son droit à l’image. Cités par le Télégramme dans un article plus long [en version abonnés], Morbihan tourisme et la base aéronavale de Lann-Bihoué affirment avoir agi “dans les règles de l’art”. “Il s’agit d’une photo estampillée marine nationale et cette personne représentait la marine à ce moment-là. Dans ce cas, on ne demande pas forcément d’accord”, fait valoir un représentant de la base de Lann-Bihoué, avant de concéder “un petit raté” en matière de politesse.

Advertisements