Je me sens un peu honteux. Pour l’anniversaire de ma femme, je lui ai offert des vêtements. Pour mon anniversaire, elle m’a offert un combat aérien. A bord d’un authentique avion de chasse… Je me sens honteux, mais pas au point de ne pas partager ça avec vous. Parce que, croyez-moi, c’est le genre d’expérience qu’il faut faire au moins une fois dans sa vie ! L’aventure a eu lieu à Saint Estèphe (près du Château Lafite Rothschild), sur un petit terrain privé qui servait d’aérodrome. De véritables pilotes de chasse m’ont accueilli, moi et mon adversaire du jour : un homme qui avait déjà l’expérience du vol et qui s’était offert ce vol d’un autre genre. On nous a présenté pendant la matinée comment se dérouleraient les vols (il y en avait deux au programme, chacun d’une heure), ainsi que les techniques du combat aérien. Mon adversaire semblait confiant, étant donné qu’il avait déjà un brevet de pilote. Personnellement, c’était plus mitigé : j’étais partagé entre l’excitation et la peur. On n’était loin d’un laser game, même si le principe restait le même. Ca se passait dans les airs, et j’allais être aux commandes. En réalité, mon appréhension était sans fondement : le pilotage s’est révélé beaucoup plus simple que ce que j’imaginais. Les biplaces étaient d’une simplicité enfantine à piloter. L’après-midi, nous sommes passés au concret. Deux vols d’une heure, où nous avions différentes missions à remplir. Comment expliquer ce qu’on éprouve lorsqu’on se retrouve devant le tableau de bord, seul à l’avant du cockpit ? A part que c’est un pur moment d’excitation ! L’autre appareil a pris son envol, et le mien a suivi peu près. Ca y est, j’étais enfin aux commandes, en plein ciel. Après quelques minutes de manoeuvres de base, j’avais pris le coup de main et pilotais de manière autonome. Honnêtement, je pense m’en être assez bien tiré. Malgré son expérience, mon adversaire a mis du temps pour toucher mon appareil. Et je n’ai pas trop mal manoeuvré pour éviter ses tirs. L’immersion était totale. Lorsque je touchais l’appareil adverse, une traînée de fumigènes se répandait dans son sillage !
Seul problème de cette expérience fabuleuse ? Il va maintenant falloir que je me surpasse pour trouver un cadeau aussi fou à celle qui me l’a offerte ! Je t’aime, femme. Pour ceux qui veulent en savoir plus, c’est sur ce site qui vend cette expérience de pilote de chasse.

Advertisements