Nous le savons tous, sauf à quitter la terre dans un avenir certain, nous allons tous mourir à cause du soleil. Celui-ci inexorablement attire les planètes, et de fait, un jour il fera trop chaud pour que quelque chose pousse sur notre belle planète. L’être humain est donc condamné à partir. Il lui faut donc explorer et la première base pour lui sera Mars. Même si en réalité, il faudra aller beaucoup plus loin, sans doute hors de notre système solaire. Mais les conditions de l’espace permettent aussi des avancées scientifiques et notamment de la médecine. C’est donc pour cela que doit décoller de Baïkonour une fusée russe Soyouz. A son bord, 45 souris, lézards et escargots. Ces animaux, placés dans des compartiments séparés, vont rester en orbite un mois et redescendront le 18 mai pour que les scientifiques puissent étudier les conséquences de leur séjour dans l’espace. Il s’agit de déterminer à quel point notre organisme s’adapte aux conditions de l’apesanteur et de comprendre ce qu’il faut faire pour assurer la survie lors de vols au long cours”, a indiqué le directeur du programme au Centre spatial russe, Valéri Abrachkine, à la chaîne publique. Mais pas seulement. L’expérience doit permettre d’améliorer la recherche sur les personnes âgées. A travers cette expérience, on veut étudier sur le matériau vivant les effets d’absence de gravité, et en particulier de voir comment on peut compenser par des médicaments ou des exercices physiques l’absence de gravité. Quand vous êtes dans l’espace, vous flottez. Il n’y a plus de poids qui s’exerce sur la colonne vertébrale, le cœur n’a plus besoin de battre autant, les muscles ont tendance à s’atrophier, il y a une décalcification osseuse. Tous ces problèmes peuvent être assimilés à ceux des personnes âgées. Si on trouve des médicaments qui permettent de compenser les problèmes de gravité, alors ils pourraient aussi être une bonne piste pour guérir les personnes atteintes de ces maladies de vieillesse. Trouver quelle est l’influence de la gravité sur les organismes et quand on enlève la gravité, comment peut-on faire pour compenser cette absence, voilà le but de cette expérience scientifique. Source: Voyage dans l’espace.

Advertisements